Miley Cyrus, le début d’une nouvelle ère ?

Miley, cette chère Miley, vient de sortir le premier single, Can’t be Tamed, de son prochain album prévu pour le 22 juin prochain. Une toute nouvelle approche, beaucoup moins Hannah Montana/pop-girly/pré-ados. Elle expérimente le commercial qui touche évidemment une plus grande partie de la population.

La première écoute ne m’ayant pas convaincue, j’ai dû l’écouter au moins 4-5 fois pour commencer à apprécier. Je ne l’aime pas autant que le nouveau single d’Eminem mais quand même.

Le vidéoclip est sorti hier, c’est-à-dire le 4 mai, en primeur sur le site de Ryan Seacrest. Je n’irais pas jusqu’à dire que le clip est original mais j’aime bien le côté  »artistique » des premières secondes. Le clip, selon moi, aide à mieux faire passer la chanson.

Des rumeurs disent que Miley veut se concentrer sur sa carrière d’actrice depuis la sortie de son dernier film The last song et que cet album sera son dernier. De mon point du vue, je suis sûre qu’au contraire ce sera le début d’une carrière musicale totalement différente mais très commune à la fois.

Son nouveau vidéoclip : http://www.eonline.com/videos/v53035_miley-cyrus-cant-be-tamed-video.html 

Publicités

9 Commentaires

Classé dans Musique

Why don’t you love me ? – Beyonce

Beyoncé vient de sortir un nouveau clip : Why don’t you love me. Mon avis :

Why don’t you love me ?

Premièrement, parce que je ne suis plus capable de t’endurer la face depuis Telephone.

Deuxièmement, j’ai l’impression que plus le temps avance, plus tu te prends pour une autre.

Troisièment, parce que ton toupet est trop court.

Quatrièmement, parce qu’il n’y a rien de sexy (visuellement parlant), à regarder la boucane sortir de tes narines quand tu fumes.

Cinquièmement, parce que je n’aime pas la façon dont tu bouges dans le clip.

Et finalement, sixièmement, parce que la chanson est loin d’être excellente et révolutionnaire.

Poster un commentaire

Classé dans Musique

Le moment présent est la piste désignée à tout nouveau départ. -Louis-Marie Parent

Le stress. Le stress de ne pas débuter correctement et de donner l’image de quelqu’un qui se prend pour un autre. Voilà à quoi je fais face depuis la création de ce blog, il y a une semaine et quelques. Le ne-pas-tomber-dans-le-cliché-du-premier-post c’est fait ressentir puissance 1000. Je me suis enfin décidée à me jeter dans le vide attendant de voir ce que l’avenir me réserve. Pas de présentation ? Non, car rien ne peut aussi bien me décrire que les articles qui vont suivre.

Enfin, comme article de départ  j’ai choisi de vous donner ma critique du fameux film J’ai tué ma mère de Xavier Dolan. Très cliché, je sais. Je prends quand même le risque.

 J’ai vu ce film sur le tard, il y a environ deux jours. Je ne sais pas pourquoi j’ai attendu tout ce temps d’ailleurs. Je pense que c’est parce que j’avais peur que celui-ci soit lourd et très dramatique. Je n’avais pas dans l’envie une telle chose. Quand je me suis décidée, je me suis assise avec quelques appréhensions. Je savais que le film était beaucoup apprécié autant qu’il était détesté. Je me suis dis qu’à la suite du visionnement je pourrais enfin pouvoir dire mon point de vue.

Une heure trente plus tard, je suis toujours estomaquée. Malheureusement et indubitablement, estomaquée. J’aurais voulu avoir une opinion originale sur ce long métrage. J’aurais voulu me distinguer, si je peux me permettre. Hélas, une telle chose est impossible. Pourquoi ? Parce que c’est exactement le genre de film que j’aime. Parce qu’il sort du moule auquel la société nous a habituée. Parce qu’il est québécois. Parce qu’il fait réfléchir. J’irais même jusqu’à dire que ce film, je n’étais pas supposée l’apprécier.

Je n’aime généralement pas les films qui passent de rires à incompréhension allant même jusqu’aux pleurs en quelques minutes. Je préfère que ce soit clair et qu’on ne change pas de direction à n’importe quel moment. Dans le cas contraire, c’est alors pour moi un véritable défi de trouver  l’écoute agréable. Malgré ce détail qui aurait dû jouer un rôle important dans mon point de vue final, je ne peux m’empêcher d’adorer ce film. J’en viens même à détester Anne Dorval, ce qui me fait réaliser à quel point est interprête son rôle avec justesse . Le jeu d’acteur est incomparable. Tout est bien mit en place et je n’ai décelé aucunes fausses notes durant la projection. Que vouloir de plus ?

Grâce à ce chef-d’oeuvre, je m’inclinerai dorénavant avec adoration devant le talent de M. Dolan.

J’espère sincèrement avoir débuté du bon pied !

Marie.

Update : Je suis désolée, il me restait quelques fautes ! J’ai corrigé alors tout est ok 🙂

2 Commentaires

Classé dans Films